La rédaction en marque blanche

Définition :

« La marque blanche est un procédé par lequel une entreprise propose à ses clients un service assuré par un tiers sans que ce dernier apparaisse clairement comme en étant le fournisseur. » (Source : définition Marketing)

J’interviens très souvent dans l’ombre en tant que rédactrice et/ou traductrice auprès de plusieurs de mes clients. Je rédige des contenus (pages de sites Web, séries de courriels, infolettres, publications réseaux sociaux…) sur des sujets divers pour leurs clients, et ce, en cédant tous mes droits de propriété intellectuelle.

Par l’entremise d’un de mes clients, je rédige présentement pour une agence immobilière qui vend et loue des biens de luxe au Québec, mais aussi ailleurs aux quatre coins du monde 🌎. Mon client me fournit les grandes lignes de la publication qu’il souhaite, des photos et son objectif sous-jacent via la publication, et ensuite, je lui prépare ledit petit texte. Je me mets dans la peau de son client cible, je m’imagine ce qu’il pense, ce qu’il ressent, voit, entend, etc., et je m’inspire des photos que j’ai reçues pour composer. La dernière destination était une île privée 🌴 aux Bahamas. Autant vous dire que je n’ai eu aucune difficulté à m’imaginer sur le sable les pieds dans l’eau ! : p J’adore voyager donc c’est tout naturellement un sujet qui m’inspire et sur lequel je rédige facilement.

Avantages et inconvénients :

Travailler en marque blanche a ses avantages et inconvénients. C’est une opportunité d’augmenter mon revenu et un gain de temps sur la recherche de clients, car je suis une tierce personne agissant comme fournisseur.

Ça implique une bonne compréhension des besoins, une facilité d’adaptation et une communication efficace tout au long de la collaboration avec le client. Le but est d’établir une relation de confiance solide avec mon client afin d’assurer sa satisfaction et notre processus efficace de collaboration. 😊 Je suis chanceuse, car bien généralement, mes clients sont précis, structurés et savent clairement ce qu’ils veulent. Ça aide !  

Le seul bémol est que mon portfolio reste vide, comme je le mentionne plus haut : je suis dans l’ombre, car je signe des ententes de confidentialité.

Connaissiez-vous ce principe ? Travaillez-vous également de façon incognito pour vos clients?

Laisser un commentaire