Connaissez-vous la loi 101 ?

Elle s’applique aussi au numérique.

Dernièrement, plusieurs clients possédant des sites e-commerce et vendant des produits au Québec, m’ont approchée pour traduire leur site au complet parce que celui-ci est principalement en anglais. 

Au Québec, nous avons la loi 101 (et l’article 52) de la Charte de la langue française qui impose à toute entreprise d’offrir ses services ou produits en français si elle vend au Québec, sous peine d’AMENDE !

Je suis allée me renseigner auprès de l’Office québécois de la langue française (OQLF) afin d’avoir plus de détails sur les prérequis. Ils m’ont confirmé que les obligations sont les mêmes pour toutes les entreprises, peu importe le nombre d’employés.

Il faut donc retenir que :

➡️ Les catalogues, les brochures, les dépliants, les annuaires commerciaux et toute autre publication de même nature doivent être rédigés en français.

➡️ ET cela s’applique également aux sites Web. Une autre langue peut être utilisée à condition que le français y figure d’une façon au moins aussi évidente que toute autre langue.    

NB. — Vous pouvez aussi rédiger les sites Web en deux versions distinctes ; à condition que la présentation matérielle de la version française soit disponible dans des conditions d’accessibilité et de qualité au moins égales à celle rédigée dans une autre langue.   

Cette loi vise à protéger les consommateurs, car s’ils portent plainte, l’amende peut être salée.

DONC si votre site transactionnel est seulement en anglais et que vous vendez vos produits et/ou services au Québec, il serait important de faire appel à un traducteur pour le faire traduire en français.

Déborah Réviseure linguistique | J’offre des services de traduction. 

Source : article 52 de la LOI 101

Laisser un commentaire